La vie pastorale du nord de l'Espagne

Publié le par Bufo Calamita

Vous connaissez peut être maintenant l'amour de votre serviteur pour la vie simple et la joie que lui procure la vision pure d'un troupeau, d'un vallon, d'une rivière. Le nord de l'Espagne offre à qui le cherche tous ces moments prodigieux, de la Rioja à la Galice, de la Castille au Léon, des Asturies à la Cantabrie

Cabrillanes - Parc naturel Babia y LunaCabrillanes - Parc naturel Babia y Luna
Cabrillanes - Parc naturel Babia y Luna

Cabrillanes - Parc naturel Babia y Luna

Le pastoralisme est toujours très présent dans cette partie du pays. Les troupeaux sont légion, et diffèrent selon les patelins; 200 têtes d'un côté, une quarantaine de l'autre. La vie du berger s'organise autour de ses bêtes. Mais ici, pas question de laisser tout le monde dehors tout le temps, et surtout pas la nuit. La région est le cœur de la reproduction des ours bruns, et les éleveurs sont vigilants. Ils s'entourent non pas d'un, ni de deux, mais plutôt d'une demi douzaine d'énormes chiens locaux, les Mâtins du Léon, pour assurer la garde des bêtes la nuit. Les chèvres et moutons sont enfermés dans de grandes bergeries, et ce sont les chiens qui passent la nuit dehors. Et le berger, au chaud dans son lit. 

Mâtin de Léon, pâtre des montagnesMâtin de Léon, pâtre des montagnes

Mâtin de Léon, pâtre des montagnes

La présence des chiens peut être parfois problématique pour le randonneur de crapaud qui vous parle, et pour les crapahuteurs en général. Cependant, peu d'attaques sont à déplorer, il suffit de respecter quelques consignes, simples et faciles à mettre en place, ainsi que les indiquent tous les offices de tourisme et maisons du parc du coin. Pas compliqué à retenir, ce sont les mêmes que pour les rencontres avec l'ursidé local: on ne bouge plus, on ne les regarde pas dans les yeux, on ne leur tourne pas le dos. En gros, on attend, et qui vivra, verra. 

La vie pastorale du nord de l'Espagne

La région de Babia (et le parc naturel Babia y Luna) est située au nord ouest du Léon. Terre de tradition pastorale, marquée par les transhumance, où les troupeaux de Mérinos sont toujours très présents, et côtoient dans les pâturages les chevaux de race hispano-bretonne, qui fait la fierté et la réputation de Babia.  

La vie pastorale du nord de l'Espagne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article